Publicité Facebook: 10 des erreurs à éviter

La publicité Facebook est devenue en peu de temps un outil fondamental du marketing digital. Avec plus de 2.91 milliards d’utilisateurs, Facebook a conquis le marché de la publicité en ligne. En 2021, les revenus publicitaires Facebook ont été estimés à 100 milliards de Dollars.

Aujourd’hui, plusieurs marketeurs souhaitent tirer profit de ce réseau social. Cependant, la compagnie américaine ne cesse de changer son algorithme et d’ajouter de nouvelles fonctionnalités. Ceci rend la tâche très difficile pour les débutants ce qui les contraint à commettre plusieurs fautes. Afin de vous aider à bien gérer vos campagnes publicitaires, j’ai créé ce guide. Voici le top 10 des erreurs de débutants à éviter dans la publicité Facebook.

1. Ne pas identifier l’objectif de la campagne publicitaire d’une manière claire.

Comme dans n’importe quel domaine de la vie, avoir un objectif clair est une condition Sine qua non pour réussir. Ceci est valable aussi pour les campagnes publicitaires.

Avant de définir votre objectif, vous devez vous poser quelques questions. Par exemple, de quoi avez-vous besoin en ce moment? Voulez-vous augmenter vos ventes? augmenter votre notoriété? Avoir plus de prospects? Croître le nombre de visiteurs sur votre site web? etc.

Si vous ne disposez pas de ces informations, votre campagne est vouée à l’échec. Sachez qu’il est indispensable d’identifier votre objectif pour deux raisons principales. La première est que Facebook vous demandera de choisir votre objectif de la campagne publicitaire avant de la diffuser. La deuxième raison est liée aux indicateurs de mesure de performance. Ne pas avoir un objectif clair signifie que vous analyserez les mauvais indicateurs. Du coup, votre analyse de la campagne sera erronée ce qui vous fera perdre votre temps et votre budget.

2. Choisir le mauvais objectif de la campagne publicité Facebook.

Se tromper en choisissant l’objectif de la campagne publicitaire est la deuxième erreur commune commise par les débutants. Par exemple, il est très fréquent que les débutants cherchent à augmenter la “conversion” mais choisissent l’objectif “trafic”. Bien que ce dernier augmente le nombre de visiteurs, en le choisissant, vous vous retrouverez avec peu de conversions. Il se peut même que vous n’enregistrez aucune conversion.

Pourquoi? En optant pour l’objectif trafic, la publicité Facebook choisit des personnes susceptibles de cliquer sur les annonces. Ces mêmes personnes agissent rarement au-delà du clic ce qui affecte négativement votre taux de conversion. C’est pour cela qu’il est important de choisir le bon objectif afin de minimiser les risques d’échec de votre campagne.

3. Généraliser le contenu pour toutes vos cibles.

L’une des erreurs commises par les débutants dans la publicité Facebook est de ne pas différencier leur contenu. Imaginons que je souhaite sponsoriser cet article. Vu que je suis formateur en Marketing Digital, j’ai deux audiences. La première est mes followers et la deuxième est les étudiants ainsi que les professionnels du domaine. La première cible me connaît assez bien tandis que la deuxième va a priori me découvrir.

Ceci implique que j’ai une cible chaude ou tiède (followers) et une autre froide (étudiants et professionnels). Dois-je donc les appréhender de la même manière? Bien sûr que non. Mes followers connaissent qui je suis et mon contenu donc je peux communiquer avec eux à la première personne. Tandis que la deuxième audience ne me connaît pas encore, donc il est normal que j’adapte mon message publicitaire.

Mais comment faire pour différencier votre contenu en fonction de la cible? C’est simple, mettez vous dans les chaussures de votre audience. En pensant aux besoins et caractéristiques physiques et mentales de votre cible, vous serez en mesure de personnaliser votre message.

Pourquoi? En optant pour l’objectif trafic, la publicité Facebook choisit des personnes susceptibles de cliquer sur les annonces. Ces mêmes personnes agissent rarement au-delà du clic ce qui affecte négativement votre taux de conversion. C’est pour cela qu’il est important de choisir le bon objectif afin de minimiser les risques d’échec de votre campagne.

4. Oublier d’installer ou mal configurer Pixel Facebook.

Vous vous demandez probablement qu’est ce qu’un Facebook Pixel? Il s’agit d’un extrait de code informatique qui permet de suivre les actions et comportements de vos visiteurs. C’est l’une des plus grandes raisons pour le succès flagrant de la publicité Facebook. Pixel Facebook permet de suivre l’évolution du trafic de votre site web et les pages visitées. Il permet aussi de surveiller les conversions sur votre plateforme. Cependant, plusieurs débutants ont tendance à oublier de l’installer ou se tromper dans leur configuration.

Bien installer votre Facebook Pixel vous permettra de savoir comment la conversion a été générée par la publicité de l’audience C pour la campagne D. Une autre raison d’installer le pixel est qu’il permet la création d’audiences personnalisées. Par exemple, en se basant sur le trafic de votre site, le pixel vous aidera à créer une audience de 15% des personnes ayant passé le plus de temps sur votre plateforme.

Alors, comment faire pour installer le Pixel Facebook? Vous n’avez qu’à vous rendre sur votre espace Business Manager. Ensuite, cliquez sur Mesure et rapport puis Pixels puis créer un pixel et voilà! En plus de cela, il est primordial de s’assurer qu’il marche. Comment faire? Dirigez-vous vers la section événement test. Ensuite, tapez l’adresse de votre site web et le tour est joué!

Par ailleurs, assurez-vous que la correspondance avancée automatique et vos cookies propriétaires sont activés. Pourquoi faire cela? La correspondance avancée automatique permet d’augmenter la conversion et la portée grâce à l’analogie des données des utilisateurs. Tandis que les cookies propriétaires permettent que les navigateurs lisent votre Facebook Pixel en premier.

5. Booster un produit qui n’est pas viable pour votre clientèle.

Personne ne peut nier l’efficacité de la Publicité Facebook. Cependant, ce n’est pas une recette magique. Aujourd’hui, vos consommateurs cherchent à maximiser leurs bénéfices. Votre produit doit donc répondre à leurs besoins.

Bien que Facebook Ads puisse propulser votre business vers le sommet, si votre offre n’est pas viable vous allez échouer. Votre produit doit être attractif pour votre clientèle. Il doit non seulement se différencier de la concurrence mais aussi être adapté aux exigences de vos clients.

La combinaison entre Facebook Ads et votre business est similaire à un match de foot! Si vous avez de grands joueurs (produits), l’entraîneur (Facebook Ads) dirigera l’équipe d’une manière efficiente. Vous pouvez dépenser autant d’argent que vous en avez. Si la base du business n’est pas viable, vous allez vous ruiner.

6. Ne pas être patient.

En tant que formateur, plusieurs clients viennent demander mes services en espérant créer un business rentable dès le premier mois. Il existe un mythe concernant la publicité Facebook. Les débutants croient qu’il suffit de lancer un business et utiliser Facebook ads pour devenir millionnaire. Si c’était le cas, tout le monde le ferait.

Désolé de vous l’annoncer, mais ce n’est pas aussi simple que les débutants le croient. Pour transformer votre business en un succès, il faut que vous soyez patients. C’est un long processus qui requiert un bon ciblage, segmentation, SAV etc.

Sachez que vous allez devoir essayer différentes campagnes marketing et les modifier jusqu’à ce que vous trouviez la bonne approche. Il faudra aussi que votre site génère assez de trafic pour permettre à Facebook Pixel de créer des audiences similaires.

Il est donc essentiel que vous travailliez sur la sensibilisation de votre marque pour vous faire connaître. Sans cela, vos campagnes de retargeting ne seront pas utiles pour votre commerce. Ne pensez pas qu’en investissant vos dirhams dans Facebook Ads, vous allez devenir rentable et rembourser votre investissement. Sachez que vous allez devoir mettre votre argent sans aucune garantie.

Ce que je vous conseille c’est d’investir pendant 2 à 3 mois. Ensuite mesurez l’efficacité du canal utilisé et de vos campagnes publicitaires. Si vous arrivez à trouver un bon segment ou du contenu qui génère assez de trafic, vous êtes dans le droit chemin. Dans le cas contraire, vous devrez peut-être penser si Facebook est le bon canal pour promouvoir votre business.

7. Gérer vos campagnes publicitaires d’une manière journalière.

La publicité Facebook est similaire au monde de la bourse. Dans ce dernier, il existe deux façons de gérer les choses. Soit vous faîtes des investissements ou bien de la spéculation. Spéculer signifie que vous gérez vos actions d’une manière journalière. Acheter et revendre les actions la même journée pour un petit bénéfice. Tandis qu’investir signifie que vous gérez vos actions avec une vision long-termiste. Acheter les actions puis les revendre lorsqu’elles atteignent un bon niveau de rentabilité. C’est de cette façon que plusieurs traders ont transformé leur vie pour devenir des millionnaires.

La même logique s’applique pour Facebook Ads. Il est récurrent pour les débutants de lancer une campagne publicitaire puis la gérer de manière périodique. Dès la diffusion, ils commencent à rafraîchir le gestionnaire de la publicité toutes les 5 minutes pour voir les résultats. Si ces derniers ne sont pas encourageants, ils modifient le texte le jour même. Puis le lendemain matin, ils changent de cible etc.

Si vous gérez vos publicités de cette manière, vous allez gaspiller vos efforts marketing. Sachez que pour optimiser la diffusion de l’annonce, l’algorithme de la Publicité Facebook a besoin de rassembler assez de données. C’est ce que les professionnels en marketing digital appellent la phase d’apprentissage.

Au lancement de chaque campagne, l’algorithme a besoin de 50 événements relatifs à votre objectif publicitaire. Par exemple, si vous espérez augmenter vos conversions, Facebook Ads a besoin de 50 conversions. Si vous voulez augmenter le nombre de visiteurs de votre site web, Facebook Ads a besoin de 50 clics etc.

Une fois la période d’apprentissage terminée, vous apercevrez une stabilisation de vos campagnes publicitaires. Je comprend que optimiser vos publicités dès leur lancement semblent être la bonne chose à faire. Cependant, ce n’est pas le cas, l’algorithme a besoin de temps pour optimiser la diffusion de votre annonce publicitaire. Je vous conseille donc d’attendre un peu plus et voir les résultats. Ainsi, vous aurez une vue plus rationnelle sur vos performances et sur les prochaines étapes à entreprendre.

Désolé de vous l’annoncer, mais ce n’est pas aussi simple que les débutants le croient. Pour transformer votre business en un succès, il faut que vous soyez patients. C’est un long processus qui requiert un bon ciblage, segmentation, SAV etc.

Sachez que vous allez devoir essayer différentes campagnes marketing et les modifier jusqu’à ce que vous trouviez la bonne approche. Il faudra aussi que votre site génère assez de trafic pour permettre à Facebook Pixel de créer des audiences similaires.

Il est donc essentiel que vous travailliez sur la sensibilisation de votre marque pour vous faire connaître. Sans cela, vos campagnes de retargeting ne seront pas utiles pour votre commerce. Ne pensez pas qu’en investissant vos dirhams dans Facebook Ads, vous allez devenir rentable et rembourser votre investissement. Sachez que vous allez devoir mettre votre argent sans aucune garantie.

Ce que je vous conseille c’est d’investir pendant 2 à 3 mois. Ensuite mesurez l’efficacité du canal utilisé et de vos campagnes publicitaires. Si vous arrivez à trouver un bon segment ou du contenu qui génère assez de trafic, vous êtes dans le droit chemin. Dans le cas contraire, vous devrez peut-être penser si Facebook est le bon canal pour promouvoir votre business.

8. Garder tous les segments de votre audience lors de la diffusion de votre annonce publicitaire.

Le ciblage est une pratique fondamentale du marketing. Vous aviez probablement lu dans les forums et blog de marketing qu’il faut atteindre toute votre cible. Cependant, ce n’est pas toujours la bonne chose à faire.

Imaginez que vous faites la promotion d’une application. Est-ce qu’il est bénéfique de montrer la même publicité aux clients qui ont déjà installé l’application? Bien sûr que non! Si vous le faîtes vous allez gaspiller votre budget et altérer négativement vos performances.

Je vous conseille donc d’exclure ce segment de votre audience cible. En cachant cette annonce à ce segment, vous n’allez pas les agacer vu qu’ils sont déjà vos clients. Donc, comment faire pour exclure ce segment ? Il suffit de créer des audiences personnalisées. Qu’est ce que cela signifie? Vous pouvez utiliser le Pixel Facebook en excluant un événement (personnes ayant déjà installé l’application). Vous pouvez aussi exclure un fichier comportant les personnes ayant déjà installé l’application en le téléchargeant dans votre gestionnaire. En excluant vos clients, vous optimisez votre annonce publicitaire pour qu’elle soit diffusée à la bonne audience.

9. Ne pas identifier tous les KPIS à prendre en considération.

À ce stade, vous avez créé et diffusé votre campagne et vous pensez que le plus dur a été fait. Cependant, c’est loin d’être le cas. Il est temps d’analyser l’efficacité de votre annonce Facebook Ads. Comment le faire? Vous devez regarder et interpréter les KPIS ou ce qu’on appelle les indicateurs de performance clés.

Il existe une cinquantaine d’indicateurs disponibles, donc la question est sur quel indicateur se concentrer ? Je vous donne un exemple. Imaginez que vous faites une campagne publicité Facebook pour augmenter vos conversions. Vous avez deux audiences cibles, X et Y. L’audience X a généré 20 conversions tandis que l’audience Y a généré 40. En ce moment, vous vous dîtes probablement qu’il faut augmenter le budget de l’audience Y car c’est elle qui génère le plus de conversions. Cependant, demandez vous est-ce que le nombre de conversions est le seul indicateur à prendre en compte? Ne serait-ce pas plus sage d’analyser d’autres indicateurs comme le coût par conversion?

Reprenons notre exemple. Supposons que le coût de conversion de l’audience X est de 10 dhs/conversion. Tandis que le coût de l’audience Y est de 30 dhs/conversion. Dans ce cas doit-on toujours investir tout notre budget pour attirer l’audience Y? Non, il serait plus judicieux d’investir tout le budget pour convertir l’audience X. Pourquoi ? L’écart de conversion n’est pas grand et le coût de conversion est beaucoup moins cher que celui de l’audience Y. Je vous conseille donc de bien identifier les indicateurs clés de performance que vous allez prendre en considération. Il faut aussi que ces KPIS soient alignés à votre objectif.

10. Faire du reciblage répétitif et aveugle.

Tout comme le ciblage, le reciblage est une pratique importante dans le marketing. Que signifie ce terme ? C’est une pratique qui vise à rappeler vos offres aux visiteurs de votre site web qui n’ont rien acheté. Malheureusement, plusieurs débutants ont tendance à faire du reciblage aveuglément.

Le reciblage est très efficace, cependant, il ne faut pas en abuser. Il se peut que votre prospect regardait vos offres puis fût interrompu à cause d’une raison X ou Y. Par exemple, il attendait le tramway puis ce dernier est arrivé ou bien il a rencontré une connaissance etc. Ces situations arrivent souvent et c’est pour cela qu’il est important de faire du reciblage. Cependant, il faut le faire d’une manière raisonnable et rationnelle.

En général, il suffit de deux à trois campagnes de reciblage pour mesurer l’intérêt de votre prospect. Mais que faire si au bout de ces trois annonces de rappel votre prospect n’a toujours pas acheté votre offre? Je ne vous conseille pas d’arrêter le reciblage mais de modifier votre approche en procédant au reciblage séquencé.

Par exemple, lors de la première annonce, montrez lui la photo du produit pour lui rappeler qu’il est toujours disponible. Dans la deuxième, utilisez une vidéo qui montre le produit en action et ses bénéfices. Dans la troisième, montrez lui un témoignage d’un client satisfait du produit.

Mais que faire si cette approche ne marche pas ? Peut-être que le prospect n’est pas assez intéressé par votre produit mais n’arrêtez pas. Dans ce cas, proposez lui un autre produit similaire avec de meilleures caractéristiques ou à prix moins cher. L’objectif est de mener à bien votre mission de reciblage sans agacer vos prospects avec des annonces répétitives. Ceci vous permettra d’augmenter vos retours sur investissement tout en procurant une expérience publicitaire agréable à vos prospects.

Il existe une cinquantaine d’indicateurs disponibles, donc la question est sur quel indicateur se concentrer ? Je vous donne un exemple. Imaginez que vous faites une campagne publicité Facebook pour augmenter vos conversions. Vous avez deux audiences cibles, X et Y. L’audience X a généré 20 conversions tandis que l’audience Y a généré 40. En ce moment, vous vous dîtes probablement qu’il faut augmenter le budget de l’audience Y car c’est elle qui génère le plus de conversions. Cependant, demandez vous est-ce que le nombre de conversions est le seul indicateur à prendre en compte? Ne serait-ce pas plus sage d’analyser d’autres indicateurs comme le coût par conversion?

Reprenons notre exemple. Supposons que le coût de conversion de l’audience X est de 10 dhs/conversion. Tandis que le coût de l’audience Y est de 30 dhs/conversion. Dans ce cas doit-on toujours investir tout notre budget pour attirer l’audience Y? Non, il serait plus judicieux d’investir tout le budget pour convertir l’audience X. Pourquoi ? L’écart de conversion n’est pas grand et le coût de conversion est beaucoup moins cher que celui de l’audience Y. Je vous conseille donc de bien identifier les indicateurs clés de performance que vous allez prendre en considération. Il faut aussi que ces KPIS soient alignés à votre objectif.

Download Brochure
Contact Info
Contact Info

Agence de digital marketing au maroc 

Contact

©2022. Magenci.ma. All Rights Reserved.